Tous les voyageurs qui ont eu l’opportunité de se rendre en Patagonie Argentine, n’hésitent pas à nous en recenser les qualités et nous affirmer qu’ils ont découvert le bout du monde, une zone où la nature est reine. Mais cette région aux mille facettes et qui attire chaque année de nombreux voyageurs, en quête d’aventure et d’évasion, se caractérise par des paysages complètement contrastés.

L’Argentine est le pays des contrastes géographiques et climatiques, ce qui explique en partie sa grande attractivité touristiques. La partie occidentale et méridionale du pays, (les Andes) offre aux paysages un aspect montagneux et abrupt. Toutefois, les plaines alluviales sont plus dominantes dans la partie orientale. Et plus l’espace andin est sec, plus l’humidité est importante dès qu’on se rapproche du Río de la Plata. Au pied des Andes, se déploie de vastes territoires arides, voire semi-désertiques contrastant avec les plaines verdoyantes et fertiles de la Pampa, des vallées de Tucumán, de Cuyo et du río Negro.

Les deux tiers de l’Argentine sont presque arides, bien qu’elle soit traversée par des fleuves gigantesques tels que le Paraná, qui signifie « Père des fleuves », le Paraguay au Nord, le río Negro au centre, le río Colorado et le río Chubut en Patagonie.

Le paysage caractérisant le plus l’Argentine est la pampa, la « plaine sans arbres » en langage quechua. Il prédomine le quart de la superficie du pays : provinces de Buenos Aires, Santa Fe, Córdoba, La Pampa et San Luis. Les deux tiers des argentins habitent la Pampa, des plaines occidentales à la côte atlantique et vivent sur les littoraux des grands fleuves, dans les métropoles telles que Rosario, La Plata et Santa Fe et dans la mégapole de Buenos Aires. Quant au Nord-Ouest, il offre un contraste remarquable par son altitude qui avoisine les 4 000 m. Il est bordé à l’ouest par les contreforts de la cordillère des Andes, frontière naturelle avec le Chili où les altitudes culminent à 6 400 m d’altitude. Cette région tropicale couvre les provinces de Jujuy, Catamarca, Salta et Tucumán et elle est connue sous le nom de Puna, c'est-à-dire « terre froide ». À la différence de la Pampa, le climat rude constitue un véritable obstacle au développement de ce territoire qui subsiste encore grâce au tourisme et à l’extraction minière (plomb, zinc, argent).

Autre contraste caractérisant la Patagonie argentine est celui des Paysages de montagne et paysages de neige, favorisant tantôt le tourisme d’hiver, tantôt le tourisme d’été et d’aventure. Par exemple des Randonnées au Fitz Roy, découverte du Glacier Perito Moreno.

Articles similaires